Alcool au volant : le seuil du taux délictuel augmenté | Le Code DEKRA

Alcool au volant : le seuil du taux délictuel augmenté

alcool au volant

Depuis la fin du mois de mars, le seuil d’alcoolémie délictuel a évolué. Maintenant, les automobilistes sont sanctionnés d’un délit à partir de 0,43 mg/litre d’alcool dans l’air expiré contre 0,40 mg/l auparavant.  

Une fois n’est pas coutume, la législation fait preuve de plus de souplesse. En effet, un arrêté de la cour de cassation datant du 26 mars a modifié le seuil à partir duquel un conducteur commet une infraction délictuelle liée à la consommation d’alcool. 

Ainsi le seuil de 0,40 mg/l d’alcool dans l’air expiré n’est plus considéré comme un délit. Ce niveau a au contraire été relevé et le délit n’est désormais reconnu qu’à partir de 0,43 mg/l. Par conséquent, les personnes contrôlées dont le taux varie de 0,40 à 0,42 mg/l ne sont plus sanctionnées d’un délit mais d’une simple contravention.

Une marge d’erreur de 8% 

Cette souplesse n’est pas nouvelle, la législation ayant déjà prévu d’appliquer une marge d’erreur. De fait, l’article 15 de l'arrêté du 8 juillet 2003 prévoit que les erreurs maximales tolérées venant des éthylomètres doivent être de « 8% de la valeur mesurée pour les concentrations égales ou supérieures à 0,400 mg/l et inférieures ou égales à 2,000 mg/l », comme le rapporte un article d’AutoPlus. Mais en pratique, cette règle n’était jamais appliquée. 

La cour de cassation a donc décidé de changer les choses pour que la marge d’erreur réglementaire de 8% de la valeur mesurée soit prise en compte.

Quelles sanctions ?

Depuis le début de l’année, une personne arrêtée avec un taux d’alcool variant entre 0,40 mg/l et 0,42 mg/l, risque une perte de 6 points sur son permis de conduire, une amende pouvant aller jusqu’à 750 euros voire une suspension judiciaire du permis de conduire pouvant aller jusqu’à 3 ans.

En revanche, si le taux est supérieur à 0,43 mg/l, il s’agit d’un délit. Les sanctions encourues sont alors plus importantes. Elles peuvent aller jusqu’à un retrait de 6 points et une amende de 4 500 euros. Cependant elles peuvent même être plus graves encore : immobilisation du véhicule, suspension jusqu’à 3 ans du permis de conduire, voire son annulation ainsi que l’obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière à ses frais. Enfin, le conducteur encourt une peine de prison pouvant aller jusqu’à 2 ans. Alcool et volant ne font pas bon ménage : restez prudent et n’oubliez pas SAM ! 

 

 

 

 

RECHERCHER VOTRE SESSION

D'EXAMEN AU CODE DE LA ROUTE

Me géolocaliser
Le code
de la route

C’est simple et rapide !

Comment ça marche ?

En savoir +

Vous êtes
une auto-école ?

Contactez notre service dédié
aux professionnels.

Nous contacter

 

Vous êtes
un candidat ?

Contactez notre service dédié
aux particuliers.

Nous contacter

 

 

A PROPOS DE DEKRA

centre d'examen du code

Avec 26 millions de contrôles techniques, DEKRA est le Numéro 1 mondial de l’inspection, de la certification, des services et de la gestion des sinistres dans les domaines de l’Automobile, du Transport et de l’Industrie.
Couvrant de manière homogène avec près de 1550 centres en France et aux DOM-TOM pour des contrôles techniques automobiles, garantissant aux usagers un contrôle technique impartial, répondant aux plus hauts standards de qualité.
 
DEKRA Automotive gère  trois enseignes : DEKRA, NORISKO Auto, AUTOCONTROL.
 
DEKRA dispose de l'agrément de centre d'examen agréé de passage de l'épreuve théorique du permis de conduire.